Número especial de Nouvel Observateur, que não poderia vir mais a propósito da recente polémica, neste blogue e não só, sobre história e memória (*).

«Cette place [de l’historien] est devenue problématique et marquée par une profonde contradiction. Les bases mêmes du métier ont été ébranlées. L’historien n’est plus inséré dans une continuité dont il était le dépositaire et le garant. Il a perdu ses propres certitudes et son magistère.» Pierre Nora, La politisation de l’histoire, p.8.

 
(*) À venda em Portugal, mas não é fácil encontrar.

Anúncios